Le Petit Commentaire - Le Deutéronome

(Code: LIVpetitcommentaire5)

Envoyer à un ami
30,00 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
Le Petit Commentaire - Le DeutéronomeAuteur : Claude Brahmi
Format : 16,5x24,5 cm
Pages : 439 Pages
Reliure : Broché
Edition : Sine Chine

Le rabbin Claude Brahami a souhaité présenter à tous ceux qui s'intéressent à la Tora ce qu'il a déjà réalisé avec bonheur, pour les prières : des explications directes, instantanées, courtes, portant sur chaque difficulté surgissant à la lecture du texte biblique ; difficultés grammaticales ou linguistiques, difficultés de compréhension ou de logique, d'histoire ou de philosophie. Dans le même temps, en préambule à chaque péricope, un aperçu synthétique résume les sujets contenus tout en faisant ressortir le fil conducteur, les questions qu'elle soulève et dans quelles directions il convient de rechercher les réponses.

Avec la maîtrise qui lui est propre, l'auteur a utilisé le même procédé pour les haftarot se rapportant à chaque paracha, en y ajoutant une brève notice biographique sur les prophètes afin de situer leurs messages dans leur contexte historique et de mieux les comprendre.

Sans prétendre compléter l'exégèse irremplaçable de Rachi, le "Petit Commentaire" doit être considéré comme un outil supplémentaire destiné à faire naître l'envie d'en savoir plus.

Né à Constantine le 17 novembre 1933, le Rabbin Cl. Brahami eut comme premier maître son père, le rabbin Chaloum Brahami, qui lui a enseigné les éléments de base du judaïsme. Il obtint son diplôme rabbinique au Séminaire Israélite de France, en 1962, sous la direction du Grand Rabbin H. Schilli et exerça son sacerdoce à Clermont-Ferrand (1962-1969) puis au Raincy (1969-1996). Diplômé de l'École Pratique des Hautes Études sous l'autorité de Georges Vajda, il est l'auteur de nombreux articles sur les commentateurs bibliques français du Moyen-Age.

Ses traductions et ses commentaires sur les prières de l'année se sont imposés dans toute la Communauté juive de France, tant par leur rigueur scientifique que par leurs richesses spirituelles.